Dynamique culturelle

Rési[danse] - danse à l'école

Une Compagnie accueillie et accompagnée

La compagnie Chute Libre revient en Anjou bleu pour travailler sa nouvelle création "Drafters, les courants d'airs". En attendant d'être accueillis sur le plateau du Centre culturel en mai prochain, Pierre Bolo rendra visite à 8 classes pour une sensibilisation à la danse et au Hip-Hop.

La danse à l'école

En lien avec l'éducation nationale, le projet Rési[danse] s'adresse à tous les enseignants qui souhaitent proposer un cycle danse à leur classe.Ceux qui s'inscrivent bénéficient en octobre d'un stage de deux jours au centre culturel de Segré et peuvent (sur sélection) accueillir l'artiste dans leur classe avant de rencontrer l'équipe sur scène lors d'une répétition publique puis d'un spectacle.


La formation des enseignants

Ce qu'on en dit à Châteauneuf sur Sarthe...

Françoise Lucet, institutrice à Châteauneuf-sur-Sarthe


Pourquoi proposer un cycle de danse à vos élèves ?

"Le projet Rési[danse] présente de nombreux atouts : formation des enseignants pour un stage d'un week-end, rencontre avec des artistes en assistant à leur spectacle, et surtout en ayant la visite d'un danseur professionnel : les élèves sont toujours plus motivés quand la "star" est là ! Enfin, les élèves se produisent sur une vraie scène, devant un public.


Qu'est ce que la rencontre avec Pierre Bolo a apporté à votre classe ?

Ce projet est fédérateur, il permet au groupe classe d'être plus solidaire: il s'agit de construire ensemble une chorégraphie de quelques minutes; cela oblige à faire des propositions, à les confronter, les argumenter, les sélectionner, les organiser. Cela développe une prise d'initiative, une autonomie, un esprit critique. Il y a autant apprentissage dans le domaine sportif que dans le domaine de l'expression orale, Ce type de projet demande à la fois de la rigueur, que les enfants s'imposent pratiquement spontanément, et aussi autorise beaucoup de libertés; chacun s'exprime avec son corps, avec les possibilités de son corps. A partir d'un thème, on aura une multiplicité de réponses.

 Un autre point important : l'art touche à l'esthétisme, aspect qui est peu abordé à l'école; qu'est-ce qui fait que notre chorégraphie va être "belle", va être appréciée par le public? Chacun s'applique au mieux à faire ses mouvements, mais aussi réfléchit sur la synchronisation du groupe, sur la posture, la concentration, l'écoute (dans le sens de l'attention donnée à l'autre ou aux autres pour danser et exprimer une histoire à plusieurs).


Comment s'est déroulée la rencontre avec Pierre Bolo ?

La rencontre avec Pierre Bolo était très attendue (multitude de questions préparées) et a été très appréciée. cette rencontre s'est effectuée en 2 parties avec un entretien qui a permis de connaître la vie d'un danseur de hip hop, ses contraintes, ses plaisirs et une partie dansée avec les deux classes. La "vague" effectuée par Pierre est toujours aussi admirée. Pierre a su s'adapter aux enfants et avait un discours simple, précis, rempli d'images qui permettaient aux enfants de comprendre des notions difficiles."


Et les élèves ?

"Dans la danse, il n'y a pas de bien ni de mal. On est comme on est".

"Il faut être soi-même, il faut se faire plaisir".

"Il faut faire désirer le public".

"Il faut penser à sa sphère".

"On imagine un carré avec ses quatre côtés, plein de couleurs à l'intérieur ; quand on danse, on fait comme si on gommait les bords, alors les couleurs jaillissent. Il faut se grandir".

 

Si pour le momet, aucun des élèves ne veut devenir danseur, ils ont une grande curiosité pour cette pratique et souhaitent aller voir des spectacles de danse quand l'occasion se présentera.

Pour découvrir la Compagnie Chute Libre & Pierre Bolo :

- Compagnie Chute Libre - http://www.compagniechutelibre.com/

- Pierre Bolo - http://www.compagniechutelibre.com/pierre-bolo/

 

Et pour participer à la Rési[danse] contacter Anne Signour au 02 41 92 24 94